artourn an-n aryèr / revenir en arrière
visiteurs
Commentaires de Raymond Lucas. Texte de présentation, films, enregistrements sonores et photos: Roger Théodora © - copyright lansiv-kreol.net 2006-2009
promyé paz
page d'accueil
first page
Sensibilisation du plus grand nombre aux plantes endémiques .
Les Florilèges 2009 sont , jusqu'au dimanche 18 octobre le cadre d'une importante exposition de plantes endémiques et indigènes. Dans un espace de plusieurs centaines de mètres carrés occupé conjointement par le Parc National, le Conservatoire botanique de Mascarin et l'Association des Amis des plantes et de la nature, des dizaines d'espèces de plantes péi ont pu être observées de près par les visiteurs. Il serait difficile de les citer toutes sans tomber dans l'énumération fastidieuse. Nous avons choisi de mettre l'accent sur quelques plantes qui nous ont paru dignes d'intérêt pour leur originalité.

ci-contre, un aperçu de l'espace d'exposition

La variété de « Fleurs jaunes à fleurs rouges » dont un plant en fleurs est exposé était inconnue jusqu'au jour où, il y a quatre ans environ, un jeune Tamponnais informa l'APN de sa présence dans les hauts du Terrain Fleury.

Ecouter ci-dessous les commentaires de Raymond Lucas Président de l'APN sur les deux variétés de fleurs jaunes exposées

Le pisonia dont nous parlons dans ce site a comme intérêt d'être présenté dans sa forme juvénile (à gauche) et adulte. l'adulte(à droite) est même en fleurs.

Ecouter le commentaire

La place manque et les moyens du site lansiv-kreol sont trop limités pour faire partager sur beaucoup d'autres espèces intéressantes vues dans cette exposition (le takamaka, les bois de senteur, les natte etc...) les commentaires avisés et passionnés du Président de l'APN.

A signaler le débat très intéressant sur la place des espèces indigènes et endémiques dans l'espace public qui s'est tenu, dans le cadre des Florilèges, le 14 octobre à la Médiathèque.

 
patrimoine - environnement - lo byin - lanvironman - patrimoine - environnement - lo byin - lanvironman - p
 
Il faut donner aux Réunionnais l'envie de s'approprier leur patrimoine floristique et de le faire vivre.